Tout a débuté lors du premier confinement. Des situations difficiles, parfois dramatiques, d’apprentis ont été mises en exergue. Ils ne pouvaient plus suivre la formation dispensée à distance et allaient se trouver en échec, prêts à tout abandonner. Les situations étaient variées, avec différents besoins techniques (ordinateur, téléphone,…), humains (aides), pédagogiques (adaptation des supports), sans oublier l’environnement social ou familial qui pouvait isoler l’apprenti. Il a donc été décidé de sécuriser le parcours de l’apprenti en situation de handicap.