Une fois les associations régionales pour l’amélioration des conditionsde travail (Aract) réunies en une seule, l’Anact (Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail) pourra, au second semestre 2022, proposer aux salariés des contrats de droit public reprenant les clauses substantielles de leur contrat de travail, parmi lesquelles la rémunération devra faire l’objet d’une attention particulière, recommande l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) dans son rapport sur la réforme du réseau de l’Anact et des Aract, publié le 22 novembre.
 
Elle y définit une organisation cible: une «Anact unifiée à l’horizon 2023».
 
logo Anact
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
logo ARACT